Revue de presse

La Presse+
-
22 mai 2018

Il y a des modes dans les médias. C’est le jeu du balancier. À l’instar des variations boursières, il y a des thèmes en information qui sont des valeurs haussières et d’autres baissières. Les fluctuations semblent justifiées par les saveurs du jour, les impératifs financiers et les stratégies d’affaires des groupes médiatiques.

93.7 FM - Y a Des Matins
-
16 mai 2018

Jean-François Dumas d'Influence Communication n'en revenait pas à quel point la rupture de Mariannne St-Gelais et de Charles Hamelin prenait de la place dans les médias. Dans le documentaire "jusqu'au dernier tour", Marianne St-Gelais se dit sollicitée par des garçons prêts à devenir le père de ses enfants.

Les Affaires
-
12 mai 2018
«Nabil Lahrech est une bête des médias sociaux. Il a une force de frappe phénoménale: dès qu'il met quelque chose en ligne, ça déclenche un tsunami de réactions.»
— Jean-François Dumas, président d'Influence Communication
91.9 FM - Jean-Charles en liberté
-
11 mai 2018

Les Alouettes sont quant à eux 15e dans le palmarès. Le prochain repêchage dans la ligue nationale de hockey ne suscite pas pour l'instant d'engouement dans la population. À Winnipeg, l'élimination des Predators par les Jets a conquis les fans, et la ville avait des airs de Montréal, à l'époque où le Canadien signait encore des victoires.

102.1 FM - Le Monde de Mario
-
9 mai 2018

Jean-François Dumas en fait l'objet d'une chronique dans la Presse. Les autorités taisent les cas de suicide pour éviter l'effet d'entraînement, rappelle le président d'influence communication. Or, les tueurs ont été érigés pratiquement en vedettes pendant des années. De 18 à 25 pour cent de tout ce qui se disait lors d'une tuerie comme celle de polytechnique concernait le meurtrier. Le public a le droit à l'information, mais a-t-il besoin d'en savoir autant? La bonne nouvelle: le processus inverse opère depuis 2011, alors qu'on s'intéresse davantage aux victimes qu'aux criminels.

La Presse+
-
8 mai 2018
Chaque fois qu’un drame violent ou une tuerie frappe notre société, j’ai l’impression que c’est une partie de notre innocence collective qui meurt. Quelqu’un quelque part a repoussé les limites du possible et de l’acceptable. Les images et les descriptifs usés à outrance finissent par déformer notre seuil de tolérance.
La tragédie nous jette l’horreur au visage ainsi qu’une série de questionnements à propos du sens commun, du droit à l’information et du voyeurisme.
93.7 FM - Y a Des Matins
-
8 mai 2018

M.Dumas note un retour du balancier. Dans le dossier d'Alexandre Bissonnette à la Grande mosquée de Québec, 5 pour cent des dépêches traitaient du modus operandi du tueur, une tendance lourde. Les gens des salles de presse démontrent une sensibilité plus grande.

91.9 FM - Jean-Charles en liberté
-
4 mai 2018

Les Alouettes de Montréal ont déjà occupé une place de choix dans les médias. Mais cette situation a complètement changé. Et ils manquent à tout coup de belles occasions de faire parler d'eux. On jurerait qu'ils font exprès.

102.1 FM - 100% Normandeau
-
30 avril 2018

En deuxième position: le procès d'Alexandre Bisonnette avec un poids média de 3,9% et en troisième position: la rencontre historique entre les deux Corées avec 2,75%.

Le Devoir
-
28 avril 2018

En novembre 2016, la firme Influence Communication remettait au SCFP son rapport final de l’étude menée pour le compte du Syndicat sur l’état de l’information locale au Québec. On peut y lire : « L’ensemble de nos observations tend à démontrer que le volume et le type d’information locale sont un baromètre social, politique et économique d’une région. L’état de santé d’une région s’exprime beaucoup par celui de ses médias. » L’étude va encore plus loin en mentionnant qu’il existe une corrélation entre la place accordée à l’information locale et le taux de participation aux élections municipales. Il y est aussi mentionné que : « Depuis le début des années 2000, les régions ont perdu 88 % de leur vélocité dans les médias. C’est une conséquence directe de la diminution de la présence médiatique dans les régions : d’une part, les journaux, les réseaux nationaux d’information, la radio et la télévision y sont de moins en moins présents, d’autre part, les médias régionaux, tels que les hebdos, diminuent eux aussi. » 

Communiqués de presse

  • Après la fièvre des séries, la fièvre royale. Le mariage entre le Prince Harry et Meghan Markle a complètement dominé l’actualité québécoise du 14 au 20 mai, loin devant le Festival de Cannes, la Série entre le Lightning et les Capitals et l’inauguration de l’ambassade américaine à Jérusalem. Le Top 5 Québec est complété par l’assemblée citoyenne de Québec sur la sécurité durant le G7, signe que le sujet gagne en vitesse à l’approche du Sommet des 8 et 9 juin prochain. 

    Dans le reste du Canada, la frénésie entourant le mariage royal est seulement devancée par la campagne électorale ontarienne, dont la course à trois semble se resserrer à deux semaines du scrutin. Les séries de la LNH continuent également de retenir l’attention, occupant le troisième et cinquième rang, alors que la controverse sur le projet de pipeline Trans Mountain arrive au quatrième rang. 

  • Tout comme durant la semaine précédente, l’actualité a fait la part belle aux Séries de la LNH du 7 au 13 mai 2018. Au Québec comme au Canada, la victoire des Jets de Winnipeg se retrouve au deuxième rang, alors que le quatrième rang est occupé par celle du Lightning de Tampa Bay au Québec et par celle des Capitals de Washington au Canada.

    L’actualité québécoise a également été marquée par le retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien, qui se retrouve au premier rang du Top 5. Celui-ci est complété par la nomination d’Alexandre Taillefer comme président de la campagne du PLQ au troisième rang et par la transformation de La Presse en OBNL au cinquième rang.

    Au Canada, c’est la campagne électorale ontarienne qui arrive au premier rang, suivi du retrait américain de l’accord sur le nucléaire iranien au troisième rang et des suites de l’attaque au véhicule-bélier à Toronto au cinquième rang. 

  • Si un printemps sans séries à Montréal fait généralement chuter le poids du hockey dans l’actualité québécoise, c’est tout le contraire qui s’est produit la semaine dernière. Du 30 avril au 6 mai 2018, les séries opposant Pittsburgh à Washington et Winnipeg à Nashville ont respectivement occupé le premier et le second rang du Top 5 Québec. Celle opposant Tampa Bay à Boston arrive quant à elle au septième rang avec un poids médias de 1,68 %, alors que celle entre Las Vegas et San Jose obtient un poids médias de 0,90 %.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter