Revue de presse

La Presse+
-
22 mai 2018

Il y a des modes dans les médias. C’est le jeu du balancier. À l’instar des variations boursières, il y a des thèmes en information qui sont des valeurs haussières et d’autres baissières. Les fluctuations semblent justifiées par les saveurs du jour, les impératifs financiers et les stratégies d’affaires des groupes médiatiques.

103.7FM - Bonjour grand portage
-
22 mai 2018

Il s'agit de l'argent qu'on a dans nos poches ou qu’on n’a pas dans nos poches lorsqu'on parle d'impôt ou de régime de retraite. Les galanteries culinaires des Ricardo de ce monde occupent près 30% plus de place de tout ce qu'on fait en économie au Québec en termes de poids médias. La cuisine intéresse plus le monde que l'économie.

93.7 FM - Y a Des Matins
-
16 mai 2018

Jean-François Dumas d'Influence Communication n'en revenait pas à quel point la rupture de Mariannne St-Gelais et de Charles Hamelin prenait de la place dans les médias. Dans le documentaire "jusqu'au dernier tour", Marianne St-Gelais se dit sollicitée par des garçons prêts à devenir le père de ses enfants.

Les Affaires
-
12 mai 2018
«Nabil Lahrech est une bête des médias sociaux. Il a une force de frappe phénoménale: dès qu'il met quelque chose en ligne, ça déclenche un tsunami de réactions.»
— Jean-François Dumas, président d'Influence Communication
91.9 FM - Jean-Charles en liberté
-
11 mai 2018

Les Alouettes sont quant à eux 15e dans le palmarès. Le prochain repêchage dans la ligue nationale de hockey ne suscite pas pour l'instant d'engouement dans la population. À Winnipeg, l'élimination des Predators par les Jets a conquis les fans, et la ville avait des airs de Montréal, à l'époque où le Canadien signait encore des victoires.

102.1 FM - Le Monde de Mario
-
9 mai 2018

Jean-François Dumas en fait l'objet d'une chronique dans la Presse. Les autorités taisent les cas de suicide pour éviter l'effet d'entraînement, rappelle le président d'influence communication. Or, les tueurs ont été érigés pratiquement en vedettes pendant des années. De 18 à 25 pour cent de tout ce qui se disait lors d'une tuerie comme celle de polytechnique concernait le meurtrier. Le public a le droit à l'information, mais a-t-il besoin d'en savoir autant? La bonne nouvelle: le processus inverse opère depuis 2011, alors qu'on s'intéresse davantage aux victimes qu'aux criminels.

La Presse+
-
8 mai 2018
Chaque fois qu’un drame violent ou une tuerie frappe notre société, j’ai l’impression que c’est une partie de notre innocence collective qui meurt. Quelqu’un quelque part a repoussé les limites du possible et de l’acceptable. Les images et les descriptifs usés à outrance finissent par déformer notre seuil de tolérance.
La tragédie nous jette l’horreur au visage ainsi qu’une série de questionnements à propos du sens commun, du droit à l’information et du voyeurisme.
93.7 FM - Y a Des Matins
-
8 mai 2018

M.Dumas note un retour du balancier. Dans le dossier d'Alexandre Bissonnette à la Grande mosquée de Québec, 5 pour cent des dépêches traitaient du modus operandi du tueur, une tendance lourde. Les gens des salles de presse démontrent une sensibilité plus grande.

91.9 FM - Jean-Charles en liberté
-
4 mai 2018

Les Alouettes de Montréal ont déjà occupé une place de choix dans les médias. Mais cette situation a complètement changé. Et ils manquent à tout coup de belles occasions de faire parler d'eux. On jurerait qu'ils font exprès.

102.1 FM - 100% Normandeau
-
30 avril 2018

En deuxième position: le procès d'Alexandre Bisonnette avec un poids média de 3,9% et en troisième position: la rencontre historique entre les deux Corées avec 2,75%.

Communiqués de presse

  • Au Québec, le décès de Bernard Landry, ancien premier ministre du Québec, a occupé les médias qui y ont accordé une couverture importante. Les hommages provenant d’acteurs de toutes orientations politiques ainsi que les cérémonies hommages rendues à M. Landry ont dominé la couverture. Les élections de mi-mandat aux États-Unis ont également retenu une grande part de l’attention médiatique au cours de la dernière semaine alors que la poussée démocrate attendue n’a pas nécessairement eu lieu.

  • L’engouement des médias québécois et canadiens pour le cannabis ne semble pas s’essouffler alors que le sujet se retrouve encore dans les palmarès provincial et national des nouvelles de la dernière semaine. En effet, la pénurie de stock dans les succursales de la SQDC, qui a mené à la fermeture des magasins 3 jours par semaine, a fait réagir et placé la nouvelle en tête du top 5 hebdomadaire du Québec. La fusillade qui a eu lieu dans une synagogue de Pittsburgh ainsi que le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi ont, tout comme la semaine précédente, ont reçu une importante couverture médiatique au Québec et au Canada.

  • Une fois de plus au cours de la dernière semaine, le cannabis a dominé l’actualité, tant au Québec qu’au Canada. Ce sont principalement les retombées de la première semaine de la légalisation de la marijuana ainsi que les difficultés d’approvisionnement dans les succursales de la SQDC qui ont retenu l’attention des médias. Deux autres dossiers ont également reçu une couverture médiatique importante aux niveaux provincial et national, soit les tensions diplomatiques à l’international après la mort du journaliste Jama Khashoggi et la série de colis suspects interceptés aux États-Unis dans la dernière semaine.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter