En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Communiqués de presse

  • La violente tempête de neige qui a traversé la province la semaine dernière a largement attiré l’attention des médias, surtout à cause de certains incidents inattendus. En effet, 300 voitures sont restées immobilisées pendant de longues heures sur l’autoroute 13, à Montréal. Un grand branle-bas médiatique a suivi, chacun essayant d’identifier la cause de cette situation inusitée. Le gouvernement a été obligé de prendre position sur le sujet, deux officiers de la SQ ont été relevés de leurs fonctions, un camionneur a été arrêté : autant de conséquences qui ont fait en sorte de garder la nouvelle à l’avant-plan de l’actualité, et qui feront sans doute de cette tempête un événement historique.

  • Il y a unanimité cette semaine entre nos deux tops 5 : la Journée internationale de la femme est la nouvelle la plus importante tant au Québec qu’au Canada. Elle obtient un poids médias respectif de 5,29 % et de 2,34 %. Dans les deux cas, la Journée internationale de la femme a occupé plus de deux fois plus d’espace qu’en 2016, alors qu’elle cumulait 2,26 % de l’actualité au Québec et 1,04 % au Canada. Il faut dire qu’à pareille date l’an dernier, Justin Trudeau participait à un très médiatisé souper d’État à la Maison-Blanche, chose qui a fait passer la cause des femmes au second plan.

  • Comme chaque année, la date limite des transactions dans la LNH a fait l’objet d’une couverture soutenue partout au pays et termine en haut du palmarès au Canada avec un poids médias de 3,28 %. Au Québec, les nombreux échanges effectués par Marc Bergevin dans le courant de la semaine dernière permettent à la nouvelle d’atteindre 5,48 % et de se hisser en 1re position.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter