En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Revue de presse

  • La semaine dernière, 13.7% de l'actualité au Québec mentionnait Trump. Plus que les Canadiens de Montréal. 83% est constitué de brèves mentions, soit du bruit.

  • Le Canada a parlé deux fois plus de météo que partout ailleurs dans le monde. Les francophones hors Québec, qui sont plus de 1 million, reçoivent autant d'attention que l'horoscope. Les médias s'intéressent de moins en moins aux régions.

  • L'élection de Donald Trump arrive en tête. Sa présence sur les médias sociaux souligne une révolution de l'utilisation pour rejoindre la population. Les médias utilisent la peur pour attirer l'attention.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter