En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Communiqués de presse

  • Au Québec, l’élection présidentielle française termine au premier rang du Top 5 avec un poids médias de 3,13 %. Outre les résultats et la couverture accordée aux candidats, à la montée du populisme et aux inquiétudes qui y sont associées, c’est surtout la longue attente aux bureaux de scrutins, vécue samedi dernier par les ressortissants français installés ici, qui a fait jaser.

  • La saison des séries éliminatoires bat son plein. Les deux premières positions de notre top 5 au Canada sont en effet occupées par les séries Maple Leafs-Capitals et Oilers-Sharks. Si les séries Sénateurs-Bruins et Flames-Ducks ne percent pas notre décompte, elles ne sont pas très loin derrière puisqu’elles se logent en 6e et 7e position au Canada.

  • Influence Communication a colligé 120 prédictions de journalistes, chroniqueurs et commentateurs au Canada anglais et aux États-Unis. Ces observateurs travaillent pour des journaux, des stations de radio et de télévision ainsi que pour des sites web spécialisés.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter