En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Communiqués de presse

  • Cette semaine, un fleuron québécois, Rona, a été acquis par un concurrent américain, Lowe’s. Cette transaction majeure a eu l’effet d’une bombe dans les médias, alors que chroniqueurs, commentateurs et autres spécialistes ont passé quelques jours à analyser cette transaction sous toutes ses coutures. Que ce soit l’impact sur les travailleurs d’ici, le rôle des différents acteurs impliqués dans la transaction, le siège social à Boucherville ou l’avenir des franchisés, tout a été dit et écrit dans les médias du Québec. Cette médiatisation en a fait la nouvelle la plus importante, devant le Super Bowl. Au Canada? La nouvelle ne fait même pas le top 10 de la semaine.

  • Cette semaine, le premier ministre, Philippe Couillard, a procédé à un remaniement ministériel qui s’est soldé par de nombreux changements alors que seuls 12 ministres sur 28 ont conservé leurs fonctions. Ces changements majeurs ont évidemment occupé un large espace médiatique, surtout lorsqu’on compare ce remaniement à celui de la fin février 2015. En effet, le passage de Sam Hamad à l’emploi et de François Blais à l’éducation avait généré un poids médias de 4,42 %, alors que c’était plutôt le départ d’Yves Bolduc qui avait retenu l’attention des médias. Cette fois-ci, le remaniement a pris toute la place et a accaparé 7,11 % de l’actualité au Québec, un score qui placerait la nouvelle dans le top 10 annuel pour 2016 si on se fie aux données des dernières années.

  • Les funérailles nationales accordées à René Angélil n’ont pas fait l’unanimité alors que l’octroi de ce privilège a été discuté à quelques reprises cette semaine. Il n’en demeure pas moins que ce statut spécial a continué d’alimenter l’actualité, notamment par une couverture en direct de la chapelle ardente et de la cérémonie. René Angélil maintient ainsi une place importante cette semaine dans l’actualité au Québec.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter