En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Commentaires

Ajouter un commentaire

Communiqués de presse

  • Le phénomène social du « défi du seau d’eau glacée » ou « Ice bucket challenge » pour faire connaître la sclérose latérale amyotrophique a maintenant gagné les médias traditionnels qui en ont amplement parlé cette semaine. En effet, ce phénomène se glisse au deuxième rang au Québec derrière la Commission parlementaire sur la réforme des régimes de retraite, mais pointe au premier rang au Canada. Or, le #icebucketchallenge ne figure toutefois pas au palmarès Twitter. Pourquoi ? Un journaliste américain s’est penché sur la question et affirme que ce phénomène social est davantage lié à Facebook, tandis que les informations sur les émeutes au Missouri liées à la mort de Michael Brown sont davantage relayées sur Twitter. Enfin, le Bureau de la sécurité des transports du Canada a émis son rapport sur la tragédie de Lac-Mégantic et n’a pas manqué d’écorcher MMA et Transport Canada dans ses conclusions. Cette nouvelle est troisième au Québec et cinquième au Canada.

  • La triste nouvelle du décès de l’acteur et comédien américain Robin Williams a fait le tour du monde cette semaine et autant le Canada que le Québec n’y a pas échappé. En effet, c’est cette nouvelle que l’on retrouve au premier rang du palmarès pour la période du 12 au 18 août 2014. Au Québec, les nouvelles locales ont repris le haut du pavé devant les nouvelles internationales, alors que le conflit sur les régimes de retraite et le décès de l’abbé Gravel complètent le top 3, tout juste devant la crise dans la Bande de Gaza.

    Au Canada, la mort de Robin Williams devance largement les autres nouvelles avec un poids médias de 2,61 %. Au troisième rang figure les émeutes au Missouri qui ont suivi la mort d’un jeune homme abattu par la police, Michael Brown. Ce décès a ravivé certaines tensions raciales dans le comté de Ferguson et l’intervention policière est fortement critiquée au Missouri. Ces scènes sont très médiatisées partout dans le monde en ce moment et la nouvelle s’est classée dans le top 3 des nouvelles mondiales à tous les jours depuis le 14 août.

  • Les nouvelles internationales continuent d’occuper une place importante de l’actualité au Québec et au Canada, alors que la crise à Gaza est au premier rang au Québec et au second rang au Canada., alors que l’épidémie d’Ebola est au cinquième rang dans les deux palmarès. La Coupe Rogers de tennis avait lieu à Montréal pour les femmes et à Toronto pour les hommes. Au Québec, avec un poids médias de 2,84 %, le tournoi montréalais fait moins bien qu’en 2013 alors qu’il avait obtenu 3,11 %. Rappelons que deux Canadiens avaient bien fait l’an dernier, Pospisil s’inclinant en demi-finale et Raonic en finale. L’effet Eugénie Bouchard cette année ? La jeune athlète de Westmount s’est inclinée au second tour contre une joueuse plutôt méconnue, mais sa présence et celle des sœurs Williams a contribué à augmenter largement la couverture médiatique. En effet, le poids médias du volet féminin de ce tournoi de tennis en 2012 n’était que de 0,69 %. Toutefois, il importe de rappeler qu’à cette période en 2012, le Québec était en campagne électorale, les Jeux Olympiques de Londres se déroulaient en même temps, la LNH se préparait à partir en lock-out et le conflit étudiant tirait à sa fin. 

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter