En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Communiqués de presse

  • Les nouvelles politiques et sportives ont dominé l’actualité la semaine dernière au Québec et au Canada, éclipsant l’évolution des feux de forêt dans l’ouest du pays.

    Au Québec, c’est le ministère des Transports qui a fait couler le plus d’encre cette semaine avec le départ de la sous-ministre Savoie, l’enquête de l’UPAC sur des allégations d’irrégularités au sein du ministère et les interventions de l’ex-ministre Robert Poëti dans les médias. Cette crise s’ajoute à la controverse autour d’Uber qui ébranle le MTQ et met en lumière plusieurs dissensions au sein du PLQ.

  • Pour la deuxième semaine, Fort McMurray domine l’actualité au Canada avec un poids médias de 7,76 %. Après l’évacuation des résidents la semaine dernière, c’était au tour des compagnies d’assurance, des médias et des politiques d’aller constater sur place l’ampleur de la catastrophe. Par ailleurs, les feux de forêt se poursuivent dans les provinces de l’Ouest, en Alberta et en Colombie-Britannique, et d’autres évacuations sont à prévoir. Avec l’ampleur de la couverture qu’a connue l’incendie de Fort McMurray, les médias suivent avec une attention redoublée l’évolution de la situation ailleurs au pays.

  • Avec 10,40 %, l’événement médiatique de la semaine au Canada est sans contredit l’immense feu de forêt qui a ravagé Fort McMurray, dans le nord de l’Alberta. Il est bien rare qu’une nouvelle atteigne un tel niveau de médiatisation dans la portion anglophone du pays. À titre comparatif, les dernières nouvelles les plus diffusées, soit les attentats du 22 mars à Bruxelles, et ceux de novembre 2015 à Paris, ont occupé respectivement 6,92 % et 8,03 % du marché, la semaine de leur parution.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter