En cette journée de la femme...

8 mars 2012

En cette journée de la femme, je crois qu'il est bon de garder à l'esprit quelques éléments liés à la couverture médiatique.

  1. Sans se tromper on peut affirmer que nous voyons de plus de plus de femmes devant la caméra et derrière le micro.
  2. Quand l'information a un genre, elle est surtout conjuguée au féminin quand il est question de santé, d'éducation, de pauvreté, des aînées, des jeunes, de violence familiale, etc.  Or, tous ces thèmes sont en perte de vitesse dans nos médias depuis une dizaine d'années.
  3. Ajoutons aussi qu'en 2011, Pauline Marois a été la seule femme à se classer dans le top 20 des personnalités les plus médiatisées au Québec.
  4. Au cours de la même période, seulement 4 femmes se sont inscrites dans le top 50.  Outre Pauline Marois on trouve Nathalie Normandeau, Lady gaga et Céline Dion.
  5. Globalement, on découvre que depuis une dizaine d'années, les femmes n'occupent pas plus de place au coeur de l'actualité.

 

Pourtant à15h00 aujourd'hui, la journée internationale de la femme se classait quand même au 10e rang des nouvelles les plus citées au Québec.

Jean-François Dumas

Communiqués de presse

  • Le mardi 13 décembre prochain et pour une 12e année consécutive, Influence Communication rendra public son bilan annuel de l’actualité et du travail des médias.

  • La couverture découlant de l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis s’est transformée tranquillement au cours des dernières semaines pour devenir une sorte de bruit de fond. L’ensemble des mentions du président élu dans les médias québécois et canadiens ont cumulé un poids médias respectif de 5,05 % et de 3,73 %. Mais cet ensemble est loin de constituer une nouvelle, le nom de Trump étant cité dans divers contextes qui ne le concernent pas directement. La couverture de ses agissements politiques est, au final, bien mince. Par exemple, les différentes nominations qu’il a effectuées dans le but de créer son cabinet n’ont occupé que 0,17 % de l’actualité au Québec et 0,08 % au Canada.

  • Donald Trump continue de faire la une. Cette semaine, ce sont les positions protectionnistes du futur président américain, de même que les confrontations avec les grands médias qui ont surtout retenu l’attention. Il ne faut pas négliger non plus le tollé suscité par son intention de rester impliqué au sein de sa compagnie pendant son mandat. Donald Trump conserve donc la première position de notre Top 5 avec un poids médias de 6,18 % au Québec et de 5,20 % au Canada.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter