Le top 5 de l’actualité

26 juin 2018

Le poids médias est un indice quantitatif et comparatif, développé par Influence Communication, qui mesure le poids d’une nouvelle selon son volume de couverture. Autrement dit, la statistique ne tient pas compte de l’importance du média ou du ton de la couverture, mais seulement du nombre de mentions de la nouvelle dans un marché donné. Ce nombre de mentions est tiré de nos bases de données ou de celles de nos fournisseurs et partenaires qui rassemblent de nombreuses nouvelles que nous traitons chaque jour de façon partiellement automatisée.  

Ce qu’est le poids médias

Le poids médias n’est pas une valeur absolue. C’est une valeur relative qui rapporte l’importance quantitative d’une nouvelle portant sur un organisme, une entreprise ou un individu. 

L’utilité du poids médias

Pour nos clients, il permet de relativiser l’importance d’une nouvelle afin de poser les gestes adéquats. L’élément-clé est de savoir si la nouvelle en a été une de premier plan ou secondaire.

Si le poids médias n’est pas une donnée absolue, elle fournit une mesure de l’importance accordée à une nouvelle, un thème ou individu dans un marché donné.

Pourquoi utilisons-nous des facteurs de pondération ?

Les facteurs de pondération sont destinés à uniformiser les résultats entre nos différentes sources et bases de données parce qu’elles sont construites de façon différente. La pondération permet d’avoir des résultats plus justes.

Nos modèles d’analyses

Nous utilisons près de 25 modèles d’analyses (ton, angles, accélérants, messages-clés, etc.) Le poids médias n’est que l’un de nos outils d’analyse.

Comment obtenons-nous ces nouvelles?

Influence compte sur une centaine d’employés et de pigistes. Nous surveillons chaque jour tout ce qui se dit dans les quotidiens, les hebdos, les magazines, la radio, la télé, le web et les médias sociaux au Québec. Nous utilisons nos bases de données ainsi que celles de nos fournisseurs et partenaires.

Pourquoi garder certains éléments confidentiels?

Si nous maintenons une certaine confidentialité autour de la méthodologie, c’est parce que dans un domaine commercial aussi compétitif que celui des relations publiques, c’est une question de survie pour une PME comme Influence Communication de protéger son expertise.

Et nos clients?

Nous servons quotidiennement plusieurs centaines de clients avec une revue de presse de leurs sujets d’intérêts ou de l’analyse médiatique d’enjeux plus pointus.

Tous nos clients disposent d’une méthodologie complète selon l’analyse que nous réalisons pour eux.

Communiqués de presse

  • Trois sujets ont monopolisé l’actualité québécoise et canadienne au cours de la dernière semaine : la suspension des vols de Boeing 737 MAX 8 par une majorité de pays dans le monde, l’attentat terroriste meurtrier perpétré dans deux mosquées en Nouvelle-Zélande ainsi que les suites de la saga SNC-Lavalin, dans laquelle est empêtré le gouvernement Trudeau. Alors que les deux premiers ont émergé dans l’actualité des derniers jours, le scandale SNC-Lavalin reste encore un des sujets les plus traités pour une sixième semaine consécutive.

    Au Québec, le départ de Catherine Fournier du Parti québécois pour siéger comme députée indépendante ainsi que les nombreuses manifestations d’étudiants partout à travers la province pour la protection de l’environnement et du climat ont été les deux autres sujets les plus couverts par les médias.

  • Encore une fois cette semaine, la saga SNC-Lavalin qui hante le gouvernement de Justin Trudeau domine l’actualité québécoise et canadienne. La démission de la présidente du Conseil du Trésor, la conférence de presse du premier ministre ainsi que le témoignage de son ancien proche conseiller, Gerald Butts, ont fait la Une des principaux quotidiens du pays au cours des derniers jours.

    Au Québec, la crise politique vénézuélienne, marquée par une panne de courant majeure à travers tout le pays, ainsi que la suspension surprise du directeur général de la Sûreté du Québec ont occupé une part importante de l’attention médiatique de la dernière semaine. Au Canada, c’est la réforme système de santé ontarien ainsi que les allégations de la députée Caesar-Chavannes à l’endroit de Justin Trudeau qui ont occupé l’attention médiatique.

  • Quatre grandes nouvelles ont marqué l’actualité québécoise et canadienne au cours de la dernière semaine. C’est sans surprise que la saga SNC-Lavalin a été le sujet le plus traité alors que l’ex-ministre Wilson-Raybould a témoigné devant le comité de la justice. La tenue du sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un, la date limite des transactions dans la Ligne nationale de hockey ainsi que le témoignage de l’ancien avocat de Trump devant le Congrès américain ont occupé la plus grande part de l’attention médiatique québécoise et canadienne des derniers jours.

    Notons qu’au Québec, les propos racistes tenus par des spectateurs lors d’un match de hockey de la Ligne nord-américaine à Saint-Jérôme, dénoncés par le joueur au centre de l’incident, Jonathan-Ismaël Diaby, ont également été traités par plusieurs médias, en faisant un des sujets les plus importants au Québec la semaine dernière.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter