Le bilan médiatique des festivals 2010

Le bilan médiatique des festivals 2010
Un marché très segmenté

Montréal, le 20 septembre 2010 –   Les conclusions d’une analyse quantitative détaillée de la médiatisation de 12 festivals de Montréal, de Québec et de Toronto démontrent que les principaux événements ont considérablement niché leur position dans les différents marchés médiatiques.

La firme de surveillance et d’analyse des médias Influence Communication a rendu publique aujourd’hui une analyse qui couvre les territoires du Québec, du Canada, des États-Unis et de 158 autres pays. 

Selon le présent rapport, le Toronto International Film Festival constitue le principal événement médiatique au Canada, aux États-Unis et dans le monde avec un poids moyen de 66,5 %.  Chez nos voisins du Sud, le TIFF occupe même 73,05 % de toute la place accordée à un événement canadien.

Toutefois, si les journaux du Québec ont accordé leur préférence au Festival Juste pour rire avec 24,43 % , il en est tout autrement des médias électroniques.  Le palmarès québécois de la radio et de la télévision cède cette année le premier rang au Festival d’été de Québec avec un poids médias de 21,26 %.

La presse américaine a quant à elle largement privilégié le Festival international de Jazz de Montréal avec 55,56 %.  Ailleurs dans les médias internationaux, c’est le Festival des films du monde qui est devenu le porte étendard québécois dans une proportion de 40,88 %.

La forte médiatisation d’un événement n’en fait pas nécessairement un outil de promotion touristique.  Le Festival des films du monde ne suscite à cet égard que peu d’intérêt médiatique pour la ville de Montréal.  À l’inverse, le Festival Juste pour rire, le Festival de Jazz, le Festival d’été et le Carnaval constituent la pierre angulaire de notre promotion touristique dans le monde.

Ventilation de la couverture médiatique obtenue par les festivals sélectionnés
Nouvelle Québec (PM) Canada (PM) É.-U. (PM) Monde (PM)
Festival des films du monde (Montréal) 12,51 % 0,91 % 2,89 % 15,67 %
Festival International de Jazz de Montréal 18,04 % 5,04 % 13,28 % 11,86 %

 

Pour télécharger le rapport complet incluant la méthodologie.


La période analysée : Un mois avant chaque événement pour se terminer une semaine après sa clôture.

Événements analysés : Festival International de Jazz de Montréal, Les FrancoFolies de Montréal, Festival Juste pour rire de Montréal, Festival des films du monde, Carnaval de Québec, Festival d’été de Québec, Le Grand Rire de Québec, Les Fêtes de la Nouvelle-France, Toronto International Film Festival, Luminato, Just for Laughs de Toronto, Toronto Jazz festival.

Nombre d’items analysés : 14 844

 

-30-

À propos d'Influence Communication

Influence est le plus important courtier en nouvelles au Canada. Fondée en 2001, l’entreprise ayant son siège social à Montréal assure un service de veille et d'analyse médias pour la plupart des plus grandes entreprises canadiennes. Grâce à sa plate-forme ICE (Interactive Communication Environment) et à son réseau de partenaires répartis à travers le Canada et dans 160 pays, Influence offre la surveillance, l'agrégation et l'analyse exhaustives des journaux, de la radio, de la télévision et de plus de 7 000 sites Internet d'information. Chaque jour, Influence Communication collige plus de 700 000 nouvelles à travers le monde.

Source :

Jean-François Dumas
Président
Influence communication



Revue de presse

  • "C'est une particularité au Québec, où tout le monde parle de la même chose dans le même angle", dit-il. La question n'est pas d'être pour ou contre le report des dates de l'halloween: c'est que tout à coup, il n'y a rien d'autre dans l'actualité. Hier après-midi, c'était même le sujet numéro 1 dans l'actualité au Québec.

  • Au Québec comme au Canada, cette campagne est une de celles ayant suscité le moins d'intérêt. Mais ce fut le contraire à l'étranger. M. Dumas rappelle que le canada dans le monde reçoit traditionnellement une "couverture bonbon". Or le moment de la campagne qui a suscité le plus de couverture à l'étranger est l'affaire du "Blackface". Piètre communicateur, le chef conservateur Andrew Scheer n'a pas su en tirer parti.

  • Il existe plus de 140 journées thématiques reconnues par l’Organisation des Nations-Unis, en plus d'une panoplie de journées et de semaines thématiques nationales, provinciales, et locales. Il souligne que des événements comme la Grande Guignolée des médias, organisée au Québec pour amasser des denrées alimentaires pour les plus démunis, concentrent l'attention du public durant une très courte période de temps. "L'impact négatif de ça, c'est que 72 % [de la couverture] de la pauvreté dans les médias pendant toute l'année, ça dure une journée [...] Donc, ce qui se passe, c'est que le reste de l'année, on n'en parle à peu près pas, comme si on avait réglé le problème de la pauvreté". Les campagnes publicitaires sur les médias sociaux gagnent en popularité et permettent aux organisations de rejoindre le public en contournant les médias traditionnels. Cette participation en ligne ne se traduit par contre pas toujours par davantage de revenus pour les organisations, affirme Jean-François Dumas, président d’Influence Communication 

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter