État de la nouvelle : Bilan 2012

Montréal, 19 décembre 2012- Pour une huitième année consécutive, Influence Communication rend public son bilan annuel de l’actualité et du travail des médias. État de la nouvelle : Bilan 2012© analyse les tendances dans l'actualité ainsi que l'ensemble des nouvelles qui ont été publiées ou diffusées au Québec entre le 1er janvier et le 17 décembre 2012. Pour une sixième année consécutive, Influence Communication rend également publics les résultats d’analyses similaires effectuées auprès des médias canadiens et internationaux.

L’année 2012 aura été celle de la polarisation.  En effet, 27 % de l’ensemble du contenu médiatique a porté sur la campagne électorale, le conflit étudiant et les travaux de la Commission Charbonneau.

En raison de sa médiatisation sur 7 jours, l’élection d’un gouvernement minoritaire péquiste constitue la nouvelle de l’année.  L’événement associé à l’attentat perpétué le soir du scrutin s’inscrit comme la nouvelle la plus médiatisée au Québec sur une période de 24 heures depuis 2001.

Avec à son actif une vingtaine d’éclipses médiatiques, le conflit étudiant a été la nouvelle la plus longue et la plus intense de l’histoire moderne des médias québécois.  Le dossier a décroché une place dans le top 5 pendant 22 semaines.

Sur le plan individuel, Jean Charest a été la personne la plus médiatisée.  Pour la première fois depuis le début des années 2000, la personnalité sportive n’est pas un membre actif du Canadien de Montréal.  Patrick Roy a toutefois bien failli le devenir.

Parlant de sport, il a subi une perte de 25 % comparativement à 2011. En fait, malgré l’année olympique, le sport n'a jamais été aussi peu médiatisé depuis 2002. Ça s’explique en partie par la chute d’intérêt à l’égard du Canadien.  Celui-ci a perdu 42 % de ses parts de marchés médiatiques sur 2011.  Le CH n'a jamais été aussi peu médiatisé depuis 2001.

 

Télécharger

 

Télécharger (l'année en un coup d'oeil)

 

Sondage

 

Le mercredi 12 décembre, Influence Communication a lancé un sondage en ligne afin de connaître l’opinion du public sur quelques éléments d’actualité.

Voici les résultats du public, suivis par la bonne réponse :

 

Quelle est la nouvelle internationale la plus médiatisée au Québec en 2012 ?

Réponse : Cérémonie d'ouverture et début des Jeux olympiques de Londres

 

Entreprise ne faisant pas partie du top dix des entreprises les plus médiatisées au Québec ?

Réponse : Apple au 13e rang

 

Parmi ces personnalités politiques québécoises, laquelle a été la plus médiatisée en 2012 ?

Réponse : Régis Labeaume

 

Qui a été la personnalité sportive la plus médiatisée au Québec en 2012 ?

Réponse : Patrick Roy

 

Quelle est la nouvelle de l’année au Québec en 2012 ?

Réponse : Élection d’un gouvernement péquiste minoritaire



-30-

À propos d'Influence Communication

Influence est le plus important courtier en nouvelles au Canada. Fondée en 2001, l’entreprise ayant son siège social à Montréal assure un service de veille et d'analyse médias pour la plupart des plus grandes entreprises canadiennes. Grâce à sa plate-forme ICE (Interactive Communication Environment) et à son réseau de partenaires répartis à travers le Canada et dans 160 pays, Influence offre la surveillance, l'agrégation et l'analyse exhaustives des journaux, de la radio, de la télévision et de plus de 7 000 sites Internet d'information. Chaque jour, Influence Communication collige plus d’un million de nouvelles à travers le monde.

Source :
Vanessa Roland
vroland@tactconseil.ca
514-966-8963

Communiqués de presse

  • Le top 5 d’Influence Communication pour l’ensemble du Canada ressemble fortement à celui de la semaine dernière. La forte médiatisation du retour au pays des athlètes canadiens fait en sorte que les Jeux olympiques continuent d’occuper la position de tête, mais avec un poids médias 6,11 fois inférieur à celui obtenu du 15 au 21 août. Les élections présidentielles américaines passent quant à elle de la 3e à la 2e position, tandis que la conclusion de la tournée d’adieu de The Tragically Hip passe de la 2e à la 5e position.

    Une forte continuité est également observable au Québec, alors que la controverse entourant la vente de Rona se poursuit. La démission de Jacques Daoust était arrivée en deuxième place la semaine dernière avec un poids médias de 3,54 %, les Jeux olympiques de Rio arrivant bien entendu bon premier. Cette semaine, la commission parlementaire tenue dans la foulée de la démission du ministre arrive en première position avec un poids médias de 5,27 %, tandis que les Jeux olympiques arrivent 3es avec un poids médias près de 11 fois inférieur à celui de la semaine dernière. La controverse entourant le verdict de culpabilité pour meurtre non prémédité de Richard Henry Bain porte cette nouvelle à la 2position, alors que les délibérations du jury arrivaient 5es dans la semaine du 15 au 21 août.

    Enfin, on constate la résurgence d’une nouvelle qui revient de façon cyclique en tête de l’actualité et qui n’avait pas occupé de position dans nos tops 5 depuis la semaine du 9 au 15 mai : La Guerre en Syrie. Cela est notamment dû au fait de l’intervention turque contre l’État islamique. Elle arrive ainsi en 3e position au Canada et en 4e position au Québec.

  • La dernière semaine des Jeux olympiques de Rio a largement dominé l’actualité au Québec et au Canada. Parmi les nouvelles qui ont retenu l’attention, citons entre autres le fameux « Lochtegate » qui a fait la manchette pendant plusieurs jours. Il ne faut pas non plus négliger l’importante couverture médiatique sur l’athlétisme dont le sprinter Andre De Grasse a fait l’objet. Le Canadien a fait très bonne figure pendant les compétitions, mais il est probable que le fait qu’elles coïncident avec les dernières compétitions du légendaire coureur jamaïcain Usain Bolt ait également contribué à attiser l’intérêt de nos médias.

  • Les deux premières positions de nos tops 5 Canada et Québec sont identiques à la semaine dernière. Sans surprise, les Jeux olympiques de Rio arrivent en tête. La campagne électorale de Donald Trump semble, quant à elle, s’être embourbée un peu plus dans la controverse, les déclarations incendiaires de Donald Trump et la division que celles-ci entrainent au sein du Parti républicain ayant fait l’objet d’une couverture plus abondante que la semaine dernière. Le poids médias de la course à la présidence aux États-Unis passe ainsi de 1,93 % à 2,06 % au Québec, et de 1,61 % à 1,78 % au Canada.

Abonnement

Pour recevoir nos communiqués de presse.

Suivre Influence

Suivez Influence sur Twitter